Comment j’ai recopié ma petite robe Promod


Robe / dimanche, août 25th, 2019

En ce moment, je ne suis pas très productive niveau cousettes. Je me suis donc rabattue sur les robes du commerce, et j’ai acheté cette petite robe Promod directement sur le site, dont voici la description :

Décolleté V plongeant, découpe et fronces sous poitrine, demi-ceinture à nouer dans le dos, ouverture entièrement boutonnée, manches courtes papillon, coupe ajustée sur le buste et évasée sous la taille marquée, base arrondie, finition piquée.

Promod, robe été 2019

La promesse de la coupe est bien là (ultra confortable) mais celle du tissus pas vraiment (polyester bas de gamme). Je la porte quand même, par contre, la coupe étant plutôt sympatique, j’ai décidé de la refaire dans un tissus plus qualitatif. J’ai trouvé mon bonheur chez Henri & Henriette avec cette viscose bleu marine à motifs floraux. J'ai trouvé de jolis boutons dans la boutique Au fil de Flo à Nantes.

Recopie du patron de la robe Promod

Ne restait plus qu’à “reproduire” la robe et ce fut une première ! J’avais déjà reproduit des vêtements usés en les démontant (cette chemise pour moi, celle-ci pour l'homme) mais cette fois je voulais conserver l’original intacte. J’ai donc utilisé une technique de recopie “à plat”. Plusieurs sources en parlent, voici une vidéo qui explique le principe ... Alors en théorie ça parait simple pour des basiques mais en pratique c’est un peu plus complexe, surtout quand le vêtement à recopier comporte des pinces ou des fronces. Dans mon cas, pas de pinces (heureusement) mais des fronces un peu partout. Ayant quelques années de pratique derrière mois, j’avais déjà vu des techniques d’ajout d'ampleur sur des patrons à plat : j’ai donc utilisé cette technique pour ajouter mes fronces.

Tout d’abord, je recopie à plat la forme de la pièce, qui constitue mon patron de base. Puis je marque un repère à chaque emplacement du pli de la fronce. Je trace ensuite des lignes dans la direction des fronces (#aufeelingunpeu) puis je découpe le long de cette ligne pratiquement jusqu’au bout. Ensuite je mesure pour chacune des fronces sur la pièce finie le repli (dans mon cas il était de 1 cm) puis j’écarte de cette valeur multipliée par 2. Je procède ainsi pour chaque fronce et je colmate avec du papier pour ne pas avoir un patron à trous ! Pour celles et ceux que ça intéresse, voici des explications de SB Création qui s’approchent de ce que j’ai fait.

Voici ce que ça donne au niveau pièces de patron pour ma moitié de robe :

Assemblage et finitions

Une fois les pièces obtenues, la prudence aurait voulu que je fasse un essai dans un tissus moche (une toile quoi)... sauf que j'étais bien trop pressée ! Donc j'ai tenté le coup direct et fort heureusement, je m'en sors pas trop mal puisque la robe est tout à fait portable!

Alors bien sûr, une fois les pièces obtenues, il faut les assembler. Ce n'est pas très compliqué étant donné que je ne débute plus mais j'ai un peu réfléchi tout de même sur la partie où on insert la ceinture. Sur la robe d'origine c'était très propre : la partie centrale est doublée et la ceinture est intégrée dedans... bref l'ordre dans lequel il fallait coudre n'était pas évident afin d'obtenir la même chose. Sinon, rien de particulier au montage, elle me rappelle une de mes premières cousette (la robe kimono Burda) que j'avais tant aimée.

2 réponses à « Comment j’ai recopié ma petite robe Promod »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *